Le CopyLeft : définition

Le copyleft est l'autorisation donnée par l'auteur d'un travail soumis au droit d'auteur (œuvre d'art, texte, programme informatique ou autre) d'utiliser, d'étudier, de modifier et de copier son œuvre, dans la mesure où cette autorisation reste préservée.

L'auteur refuse donc que son travail puisse évoluer avec une restriction du droit à la copie. De ce fait, le contributeur apportant une modification (correction, ajout, réutilisation, etc.) est contraint de redistribuer ses propres contributions avec les mêmes conditions d'utilisation que l'original. Autrement dit, les créations réalisées à partir d'éléments sous copyleft héritent de facto ce copyleft

[Source : Wikipedia]

Le Copyleft : éthique

Passez votre chemin, si vous ne partagez pas les valeurs de la charte GS1 du 26 septembre 2013 qui sont également les notres, et plus particulièrement :

2.2. Définition de l’Interopérabilité
L’Interopérabilité est effective « lorsque, pour une tâche spécifique donnée, le système d'un partenaire accepte les données provenant d'un autre partenaire indépendant et peut effectuer cette tâche de manière adaptée et efficace, sans recourir à l'intervention d'un opérateur supplémentaire » (CEN).

4.2. Traçabilité des messages
La Partie destinatrice met en place un accusé de réception des factures.
Les Factures électroniques sont réputées avoir été transférées à la Partie destinatrice lorsque la Facture électronique est mise à disposition sur le système de la Partie destinatrice et que la Partie émettrice a reçu, de la part de la Partie destinatrice, un accusé de réception, quel qu’il soit.
Avant la réception de cet accusé de réception, la responsabilité de l’acheminement de cette Facture électronique incombe à la Partie émettrice.

Le Copyleft : pourquoi ?

La plus belle des pépites est par exemple notre composant : « validateur de facturation électronique ». C’est en fait la plus précieuse parce que la plus commune, la plus partagée, la plus porteuse de valeurs pour les fournisseurs et les acheteurs. Donner accès au plus petits fournisseurs aux échanges de factures EDI avec les Centrales, leurs clients, est pour nous un devoir.

Autre exemple avec l’EDI 2.0 collaborative entre les logiciels point de vente et les webstores des fournisseurs pour une interopérabilité totale lorsque les commandes verres, montures et contacto sont saisies dans le logiciel point de vente et mise au panier après contrôle au webstore, avec bien sûr toutes les facilités d’enrichissement –formes, paramètres spéciaux pour des colorations riches et variées-, de proposition de substitution, d’offres ciales particulières, de contrôle des stocks et gestion des litges, des salesout, etc….. que l’EDI traditionnelle en échange de fichier ne permet pas.

C’est aussi le concept www.alternativedi.com en copyleft pour que les acheteurs puissent déposer en ftp sécurisé les commandes à envoyer et recevoir en retour les suivi de commande et la tracbilité des produits. Les commandes sont alors mise à disposition du fournisseur sur le répertoire ftp qui lui correspond, ou envoyées par mail, webservice, AS2, etc….directement au fournisseur SANS ticket d’entrée, sans cotisation annuelle, sans taxation à la commande. C’est bien la gratuité des commandes EDI pour le fournisseur qui peut garantir la gratuité pour l’opticien.

Les pépites en CopyLeft

  • Validateur de catalogues montures suivant les publications edi-optique (actuellement suspendu).
  • Validateur de factures Opto33 et 34 suivant la encore les travaux edi-optique
  • réconciliation des factures avec les cdes de l’acheteur et gestion des BAP pour une transparence avec les financeurs.
  • lien entre les logiciels opticien et les webstores des fabricants et centrales pour une interopérabilité audelà de l’EDI,
  • mes catalogues optiques pour la distribution très personnalisée et anonyme des catalogues EDI et électroniques en général, pour que les fournisseurs, centrales et groupe d’opticiens puissent mettre en place leur environnement personnel, sécurisé.
  • alternativedi, : il n’y a pas de gratuité pour les Opticiens sans gratuité de l’échange pour les fournisseurs

Bien évidemment, toutes les contributions des éditeurs partageant les valeurs de communauté de développement sont les bienvenus. Il n’y a pas de comité de sélection des candidature